Pôle emploi - Emploi Parlons Net

Innovation & Société

« Créer un monde numérique avec celles qui représentent 50 % de l’humanité »

Souad Boutegrabet, 37 ans, lauréate de la 5ème édition des Diversidays, créatrice de l’association DesCodeuses

Comment avez-vous croisé la route de Diversidays ?

Souad Boutegrabet : J’ai d’abord croisé la route de Pôle emploi à travers une initiative qu’ils ont lancé dans le 20ème arrondissement de Paris, à destination des femmes du quartier en recherche d’emploi : des ateliers d’initiation au codage. Au premier semestre 2019, nous avons ainsi formé 200 femmes, sans diplôme ou très peu diplômées, au codage informatique. Pôle emploi avait contacté 2000 femmes et nous avons reçu plus de 300 candidatures. Pendant sept mois, à temps plein, elles ont appris à coder et à créer des pages web. La première promotion de DesCodeuses sortira en février 2020, avec une formation qualifiante à la clé. Elles partiront ensuite deux mois en stage cet été. C’est Firmine Duro, la directrice des partenariats et de l’action territoriale qui siège au comité de bienveillance des Diversidays, qui a soufflé mon nom afin que je participe au Leadership Programme.

Vous êtes passionnée d’informatique. D’où vient ce goût particulier pour la programmation ?

À 10 ans, je supplie ma mère pour avoir un ordi et j’apprends la programmation. N’ayant pas de diplôme d’ingénieur, je n’ai pas pu en faire mon métier. Mais, après dix ans de vie professionnelle dans la banque, où j’ai été confrontée au racisme et au sexisme, j’ai décidé de tout plaquer et je suis partie aux Etats-Unis. Là, j’ai découvert les Black Girls Code, une association qui forme des jeunes Afro-américaines aux nouvelles technologies. Quand je suis revenue en France, j’ai décidé de monter l’association DesCodeuses, en janvier 2018, et d’initier les femmes au codage informatique. Car on ne peut pas créer un monde numérique en excluant les femmes, qui représentent 50 % de l’humanité. Aujourd’hui, l’association est labellisée ParisCode et nous avons des projets avec des quartiers en politique de la ville, notamment à Lille et Marseille.

N.S.

Également à lire

Innovation & Société

23 janvier 2020

Femmes et seniors dans les Quartiers Prioritaires de la Ville : des talents à pourvoir dans le numérique

Selon l’indice QPV et numérique, créé par Diversidays, Occurrence et Pôle emploi, les femmes des quartiers défavorisés sont 5 fois moins amenées que les hommes à rechercher un emploi dans les métiers du numérique. Le phénomène est similaire pour les plus de 50 ans. Pourtant, face à la pénurie de talents dans le numérique, les opportunités sont réelles. Rencontre avec Anthony Babkine, co-fondateur des Diversidays.

en savoir plus