Pôle emploi - Emploi Parlons Net

Innovation & Société

Formation : quand le numérique réinvente les pratiques

Avec le numérique, la formation s’individualise davantage et les collaborateurs prennent en main la gestion de leur carrière, bousculant le fonctionnement des services RH des entreprises.

Publié le 18/04/2018 Mise à jour le 19/04/2018

Vous avez apprécié l’e-learning, le blended-learning, ou encore l’adaptative-learning, vous allez adorer la formation X.0, une révolution copernicienne dans l’acquisition de nouvelles compétences, devenu un enjeu stratégique pour les entreprises, mais aussi pour les individus, dans la gestion de leur carrière professionnelle.

Pour Julien Fanon, Senior Manager au sein de l’activité gestion des talents et des organisations d’Accenture Strategy, « le plus grand défi des entreprises aujourd’hui, c’est d’attirer les meilleures compétences ». Or, selon lui, « les temps de cycles de compétences sont de plus en plus courts », ce qui oblige les entreprises à s’adapter en permanence et à changer la manière d’appréhender la formation de leurs collaborateurs. « Certaines directions des ressources humaines peuvent se trouver court-circuitées par le digital », poursuit ce dernier. « Les RH doivent repenser leur fonction au sein de l’entreprise, estime de son côté, Jean-Marc Tassetto. Elles doivent se tourner davantage vers une mission d’accompagnement, un rôle de conseil ».

Des salariés pro-actifs

Le co-fondateur de Coorpacademy, une start-up française spécialisée dans la formation professionnelle, voit dans le numérique et les formations X.0, une chance pour les entreprises de se réinventer et pour les salariés de prendre leur destin en main. « La formation est un processus d’itération. Il s’agit de tester, d’innover », poursuit-il. « Cette formation X.0 va être perfusée d’intelligence artificielle et de réalité virtuelle, explique Julien Fanon. Elle va mettre le salarié au centre du processus de formation. Il va devenir pro-actif ». En effet, si la guerre des compétences est déclarée, elle promet de belles opportunités de gestion de carrières aux collaborateurs qui sauront se saisir de toutes les possibilités du numérique pour se former et progresser dans l’acquisition de nouvelles compétences. « Il suffit d’observer ce qui se passe sur Linkedin, note Jean-Marc Tassetto. Chacun peut mettre ses nouvelles formations et faire reconnaître ainsi ses compétences par les pairs ». Ainsi, des profils plus polymorphes apparaissent,  entraînant de nouvelles modalités de recrutement. Coorpacademy propose ainsi des cours pour se préparer à un entretien d’embauche.

Démocratiser l’accès aux formations en ligne

« Le collaborateur indépendant s’impose dans l’entreprise, avance Julien Fanon. Il doit donc prendre en main son propre développement ». Selon le responsable de la gestion des talents chez Accenture, cette évolution conjointe des compétences et du numérique comporte cependant un enjeu sociétal, à savoir démocratiser l’accès à la formation professionnelle en ligne, car « tout le monde ne peut pas accéder au digital », note Olivier Gauvin, directeur de l’offre de formation d’OPCALIA. Quid des TPE-PME dont le responsable de la formation « est souvent le patron lui-même » ? Pour Olivier Gauvin, « le digital peut être une solution mais pas la seule ».

N.S.