Pôle emploi - Emploi Parlons Net

Marché du travail

La possibilité du plein emploi

En analysant les mesures mises en places et leur efficacité sur le terrain, le livre d'Anne Dhoquois propose de mieux appréhender l'évolution du rapport au travail et, avec ses co-auteurs, donne des pistes pour lutter contre le chômage.

Publié le 29/05/2015 Mise à jour le 16/03/2018

Recréer le plein emploi, une idée loufoque ? Non, assure la journaliste Anne Dhoquois dans son dernier ouvrage* co-écrit avec le collectif du Pacte civique, un regroupement d’associations et de citoyens qui souhaite « inventer un futur désirable pour tous ». A travers une trentaine d’interviews d’entrepreneurs, de syndicalistes, d’acteurs associatifs ou de philosophes, elle analyse comment se réinvente aujourd’hui notre rapport à l’emploi, et propose un  nouveau regard sur le marché du travail français à travers des actions concrètes porteuses de solutions. En réconciliant l’analyse et l’action, la réflexion macro et les initiatives locales, les experts d’aujourd’hui et les inventeurs de demain, la France peut éradiquer, assure-t-elle,  les 3,5 millions de chômeurs.

Avant de proposer des pistes, ses co-auteurs s’interrogent sur l’origine du problème. « Le   marché du travail français s’est durablement déréglé dans les années 70 avec le choc pétrolier, première incursion de la mondialisation dans l’équilibre économique et social, résume Catherine Barbaroux, président de l’Adie. Mais, « faute d’accord sur les causes et les conséquences, on a essayé tous les remèdes de manière désordonnée. Du coup, à la différence des autres pays européens, le chômage en France reste structurellement haut »

Ce sombre constat, conclue-t-elle, en appelle à la responsabilité de chacun : politiques, entreprises, citoyens, syndicalistes pour inverser la courbe.

Alors, comment agir ? Cette deuxième partie donne la parole à des acteurs associatifs qui, tous les jours, œuvrent auprès des demandeurs d’emploi pour les aider à sortir de cette spirale. L’analyse de leurs actions ouvre différentes voies. Il faut d’abord encourager ces associations, les relier entre elles, les rapprocher du dialogue social et les articuler avec les politiques de l’emploi, tout en donnant la parole aux chercheurs d’emploi, insuffisamment représentés. Autre problème, souligne l’économiste Gilbert Cette, est la grande inégalité de la société française, plus forte que la moyenne des pays anglo-saxons et rhénans. Car, même avec notre large système redistributif, la France reste légèrement moins inégalitaire que les pays anglo-saxons. « La première stratégie de lutte contre la pauvreté et les inégalités sociales serait de les réduire en amont pour en avoir moins à corriger ensuite. » Comment les réduire en amont ? «  Par de multiples transformations profondes de notre société. Par exemple, des transformations du système éducatif initial, (…) du système de formation professionnelle, (…) du système des minima sociaux. ».

Résolument optimiste, la dernière partie de l’ouvrage, se tourne vers l’avenir, vers tous ceux qui, d’une façon ou d’une autre, expérimentent et innovent de façon concrète sur la question de l’emploi. Car, innover, c’est oser remettre en question l’ordre établi. Et innover, c’est aussi pour l’ancien Commissaire au plan Jean-Baptiste de Foucauld, inspirateur du Pacte civique, « cesser de faire reposer sur le seul Etat le problème de l’emploi, c’est mettre la société en mesure de s’emparer du sujet et de se mobiliser davantage en développant sa capacité de responsabilité, d’initiative, de coopération et d’implication. »

Cécile Antoine

* Recréer le plein emploi, une utopie réaliste, Ateliers Henry Dougier, 96 pages, 9,90 euros

Également à lire

Marché du travail

08 septembre 2021

L’illettrisme, un défi encore à relever

Du 6 au 12 septembre 2021, se tiendra la 8ème édition des Journées nationales d’action contre l’illettrisme (JNAI). Focus sur deux initiatives qui veulent aller plus loin.

en savoir plus