Pôle emploi - Emploi Parlons Net

Marché du travail

Le handicap à l’écoute dans les entreprises

Le groupe Servier emploie aujourd’hui 22 000 personnes dans le monde, dont 5000 en France. Deuxième groupe pharmaceutique français, Servier est un acteur économique et social majeur sur tout le territoire à travers ses activités de recherche et de production. L’engagement du groupe sur les questions liées au handicap est très fort. Nicolas Bouts Directeur des Ressources Humaines, nous explique pourquoi et comment.

Le regard sur le handicap a-t-il changé ces dernières années dans l’entreprise et si oui, pourquoi ?

Le regard sur le handicap au sein de l’entreprise a effectivement beaucoup évolué cette dernière décennie. C’est un sujet d’importance chez Servier pour lequel nous agissons concrètement.

Depuis 2008, notre Groupe s’est engagé pour soutenir le handicap en signant un premier accord de branche en faveur de l’insertion des personnes en situation de handicap. Et en 2011, cette volonté s’est renforcée avec la création de la Mission Handicap.

Concrètement, cela signifie que nous menons des actions de terrain en faveur du recrutement, de l’insertion et du maintien dans l’emploi des collaborateurs en situation de handicap (stagiaires, alternants, CDD, CDI, intérimaires). Cela se traduit notamment par le financement des aides individuelles – appareillage auditif, bilan de compétences, étude ergonomique, aménagement du poste de travail, cours de langues, aménagement du domicile du collaborateur, etc.

Il est aussi fondamental de sensibiliser les collaborateurs au handicap via des actions de communication et d’information (conférences, ateliers, vidéos, articles). L’année dernière par exemple, plus de 180 de nos collaborateurs ont reçu une formation spécifique. Nous disposons également d’un réseau de référents handicap formés et engagés, répartis sur l’ensemble de nos sites dans la France entière, qui collaborent étroitement avec nos parties prenantes, les équipes RH, les managers, les services de santé au travail et le service social.

Dans plus de 80% des cas, le handicap est invisible. Je suis moi-même concerné par un handicap invisible, un problème de dos dû à un accident. Pour cette raison, je comprends très bien ce que certains de nos collègues, dans une situation similaire, peuvent vivre au quotidien. Grâce à mon expérience personnelle et à mon rôle dans les ressources humaines, je suis d’autant plus sensibilisé et concerné par cette cause, mais aussi très engagé.

Quelles actions particulières Servier mène-t-il en faveur du handicap ?

Aujourd’hui Servier emploie 3,36% de collaborateurs en situation de handicap, ce qui correspond à peu près à la moyenne dans le secteur pharmaceutique. Avec le nouvel accord handicap signé en 2020, les laboratoires pharmaceutiques signataires et adhérents veulent aller plus loin et se sont fixés, comme le Groupe Servier, pour objectif commun d’atteindre un taux d’emploi de 4%.

Pour cela, nous mettons en place des formations à destination de nos recruteurs, équipes RH, managers et collaborateurs afin de les sensibiliser aux bonnes pratiques et aux bons réflexes à intégrer dans leur démarche de recrutement. Ces formations abordent des sujets variés : combattre les idées reçues, rechercher et valoriser des profils atypiques dans un processus de recrutement, connaître le cadre légal, connaître les conditions de réussite du recrutement et de l’intégration.

Pensez-vous que le handicap soit un atout pour l’entreprise ? Si oui, pourquoi ?

Au travers de l’Engagement pour la diversité et l’inclusion qu’il vient de signer, le Groupe Servier a réaffirmé ses convictions sur ces sujets : lutter contre toute forme de discrimination, promouvoir la diversité et développer un environnement de travail inclusif.

Nous sommes convaincus que la diversité de nos collaboratrices et de nos collaborateurs est une source de richesse, et cela inclut notamment le handicap. En effet, chez Servier, nous concevons toutes les diversités comme des leviers de progrès, d’innovation, de performance individuelle et collective, car la pluralité des regards et les expériences enrichissent l’entreprise ainsi que chacun et chacune d’entre nous.

Également à lire

Marché du travail

15 avril 2021

Télétravail : le rôle crucial du management de proximité

Pascal Ughetto est sociologue, chercheur au LATTS (Laboratoire Techniques, Territoires et Sociétés) et professeur à l'Université Gustave Eiffel. Depuis de nombreuses années, il suit de près les transformations de l'activité du travail et de son organisation. De quoi lui donner un point de vue particulièrement aiguisé sur ce qui se joue en ce moment pour les travailleurs, dans un contexte inédit de télétravail massif. Nous lui avons posé quelques questions, autour des enjeux actuels qui y sont liés, pour les entreprises et les salariés.

en savoir plus