Pôle emploi - Emploi Parlons Net

Innovation & Société

Le numérique enfin à la portée de tous les publics ?

La dématérialisation accélérée et le rythme des évolutions technologiques voient grandir le risque de rupture. Or l’inclusion numérique est un prérequis pour garantir l’accès aux droits. Une question de citoyenneté et d’employabilité.

Disparités et réalités contrastées dans la maturité digitale

Entre les personnes totalement autonomes, les publics éloignés qui ont besoin d’un temps d’apprentissage, les populations exclues et les « invisibles » en rupture de droits, difficile de parler d’un accès au numérique généralisé. Dans ce contexte, les demandeurs d’emploi, pour qui l’usage du digital pèse lourd dans le parcours de recherche, sont en revanche de plus en plus familiers du web (95%) et présents sur les réseaux sociaux (78%)(1). Cette aisance masque cependant des réalités contrastées.

Dans le cadre de la recherche d’emploi, la maturité numérique varie beaucoup selon les générations : un « digital native » aura une approche interconnectée, quasi « phygitale » [physique et digitale], alors qu’un senior trouvera peut-être plus difficilement sa place sur le web. Autre disparité : les ressources disponibles sont souvent dispersées, disparates et partiellement adaptées. Quant à leur mobilisation, elle dépend des attentes propres à chaque demandeur d’emploi, de son niveau d’équipement et de ses usages (2). Or, un Français sur cinq ne maîtrise pas les compétences numériques.

Simplifier et mobiliser à l’échelle des territoires

Aujourd’hui près de 500 000 Français n’ont pas accès à Internet et 14 millions d’entre eux sont encore « éloignés du numérique », soit 28% de la population française. Le Défenseur des droits alertait en janvier 2019 sur le risque de « recul de l’accès aux droits et d’exclusion » dû à la digitalisation des démarches administratives. Là où il promettait de simplifier les démarches, le numérique voit apparaître de nouvelles complexités et un risque : celui de passer de la fracture à l’exclusion.

Dans son rapport de mai 2017, France Stratégie identifie trois leviers de simplification : la mise en réseau et le décloisonnement des administrations via les plateformes digitales, la mobilisation des opérateurs pour créer des interfaces plus faciles d’utilisation, ainsi qu’un aménagement numérique plus poussé à l’échelle des territoires.

Contextualiser chaque situation et intégrer le digital de manière systématique

Pour répondre aux besoins de chaque typologie de publics, l’inclusion numérique doit pouvoir agir simultanément au sein de l’économie digitale, dans les services publics, au travers des démarches administratives et sur le terrain de la formation et de l’emploi.

Dans ce domaine, la précarité numérique peut créer un sentiment de dépendance et d’obsolescence qui va à l’encontre de l’autonomie nécessaire pour faire aboutir sa recherche d’emploi. Cette forme d’exclusion impacte par ailleurs fortement la qualité de la prise en charge, l’accompagnement et la confiance en soi. Or celle-ci est un précieux moteur dans la recherche d’emploi. Répondre aux attentes de chacun suppose donc de contextualiser chaque situation et d’intégrer systématiquement la dimension digitale aux différentes démarches et interventions qui jalonnent les parcours.

Il s’agit d’aborder le numérique non pas comme un sujet en soi, mais bien au contraire comme un élément incontournable de chacun des sujets liés à la recherche d’emploi.

« C’est sur une véritable médiation numérique et un accompagnement adapté à l’expérience vécue par chaque demandeur d’emploi que nous devons porter nos efforts. Encourager les pratiques digitales suppose non seulement de renforcer l’accessibilité des services, mais aussi de fédérer l’ensemble de l’écosystème dans une démarche d’inclusion au plus près de nos publics. » Franck Denié, Directeur général adjoint en charge des systèmes d’information de Pôle emploi.

L.D.

(1) « Les demandeurs d’emploi et leur usage du numérique », étude Pôle emploi (février 2019)
(2) « Les demandeurs d’emploi face au numérique », enquête Amnyos pour l’Unédic (mai 2019)

Également à lire

Innovation & Société

23 janvier 2020

Femmes et seniors dans les Quartiers Prioritaires de la Ville : des talents à pourvoir dans le numérique

Selon l’indice QPV et numérique, créé par Diversidays, Occurrence et Pôle emploi, les femmes des quartiers défavorisés sont 5 fois moins amenées que les hommes à rechercher un emploi dans les métiers du numérique. Le phénomène est similaire pour les plus de 50 ans. Pourtant, face à la pénurie de talents dans le numérique, les opportunités sont réelles. Rencontre avec Anthony Babkine, co-fondateur des Diversidays.

en savoir plus

Dernières publications