Pôle emploi - Emploi Parlons Net

Marché du travail

Le secteur adapté : levier d’inclusion, moteur d’employabilité

Avec au moins 55% de salariés en situation de handicap dans ses effectifs, l’Entreprise Adaptée est un acteur à part entière du marché du travail. Inclusive par nature, elle contribue à créer des passerelles vers l’entreprise.

Alors que son objectif était avant tout de « protéger », l’Entreprise Adaptée (EA) a également pour vocation, depuis la loi de février 2005, de « s’adapter » à l’environnement économique. Une mission que confirme Franck Menu, directeur d’Amploi, une EA qui s’est construite sur une démarche d’inclusion volontariste : « pour favoriser l’employabilité en milieu ordinaire d’une personne en situation de handicap, il y a nécessité de construire des parcours d’accompagnement. Cela suppose de préparer à la sortie, autrement dit de valider les compétences, de consolider le projet, d’encourager les mises en situation professionnelle et de suivre les marges de progression ».

Parcours d’accompagnement et processus de professionnalisation

Encore faut-il lever les freins et déconstruire les nombreux stéréotypes qui prévalent dans ce domaine. Il est nécessaire de rappeler que 85% des personnes en situation de handicap souffrent avant tout d’une maladie invalidante ne relevant pas nécessairement du handicap moteur ou du handicap de naissance. Par ailleurs, l’obligation d’employer 6% de travailleurs handicapés reste un écueil pour les dirigeants qui, à 46%, y voient encore une « difficulté objective du fait de la nature des postes proposés », voire pour 27% d’entre eux, « une charge supplémentaire » (1).

Privilégier les parcours d’accompagnement dans la durée est indispensable non seulement pour l’intérêt des personnes accompagnées, mais également au plan collectif pour une meilleure efficacité des financements publics. « Certes, nous bénéficions d’un transfert des aides sous l’impulsion de la loi (2) qui privilégie le financement des expérimentations parmi lesquelles le CDD ‘Tremplin’ », reconnaît Franck Menu. « Bien que 80% de notre activité s’effectue d’ores et déjà de manière inclusive chez nos clients, il est fondamental de créer des passerelles vers le reste du marché du travail au travers des processus de professionnalisation menés en partenariat avec les entreprises et le service public de l’emploi (SPE) ».

Tous acteurs de l’inclusion

Parmi les quelque 800 Entreprises Adaptées, 30% seraient réellement aptes à s’inscrire aujourd’hui dans une dynamique de réseaux. Or, il s’agit bien de fluidifier les mobilités et d’engager l’ensemble des partenaires de l’emploi. L’objectif est double pour augmenter le taux d’emploi des personnes en situation de handicap : d’une part, en leur proposant de nouveaux emplois durables et d’autre part, en aidant les entreprises à les recruter sur leurs compétences et leurs expériences. Même engagement soulevé par France Stratégie (3) qui identifie, parmi les leviers efficaces en faveur de l’embauche et du maintien dans l’emploi des travailleurs handicapés, le développement des partenariats au niveau territorial avec les acteurs économiques, associatifs et académiques.

Maillon fort de l’insertion durable

Bien sûr, la formation constitue un levier incontournable de l’inclusion professionnelle. « Nous allons créer des certifications afin de promouvoir les recrutements par bloc de compétences », annonce Franck Menu. Parallèlement, Amploi entend poursuivre le déploiement de solutions et de plateformes digitales ainsi que la co-traitance de prestations de services en appui du sourcing des entreprises. « Même si, à partir du 1er janvier 2020 (2), les entreprises seront amenées à recruter des personnes en situation de handicap en direct, elles auront toujours recours au secteur adapté, qui reste un maillon fort de l’insertion durable », assure Franck Menu.

(1) Sondage Ifop pour l’Association de gestion du fonds pour l’insertion professionnelle des handicapés (Agefiph) – Novembre 2018

(2) La loi du 5 septembre 2018 « pour la liberté de choisir son avenir professionnel » réforme en profondeur l’obligation d’emploi des travailleurs handicapés (OETH)

(3) « Engagement des entreprises pour l’emploi des travailleurs handicapés » – Plateforme RSE de France Stratégie (2018)

Également à lire

Marché du travail

05 décembre 2019

Etude APEC : L'économie sociale et solidaire suscite un intérêt croissant chez les cadres

Acteur économique de premier plan, l’Économie sociale et solidaire représente 10% du PIB et près de 12,7% du total des emplois privés en France. L'Observatoire de l'emploi cadre de l'APEC a radiographié dans une étude le marché de l'emploi cadre dans le secteur, en partenariat avec le Conseil national des chambres régionales de l'économie sociale et solidaire (CNCRESS).

en savoir plus