Pôle emploi - Emploi Parlons Net

Secteurs & Entreprises

L’entrepreneuriat social à la faveur des jeunes

Une récente étude du réseau France Active constate que l’économie sociale et solidaire attire de plus en plus les jeunes.

France Active a récemment dressé le portrait-robot de « l’entrepreneur engagé ». C’est de plus en plus souvent une femme, jeune, qui a connu une période de chômage plus ou moins longue. « Avant, les entrepreneurs engagés avaient entre 30 et 45 ans, aujourd’hui, de plus en plus de jeunes de moins de 30 ans veulent se lancer », constate Denis Dementhon, directeur général de France Active. Ainsi, 22% des entrepreneurs soutenus par le réseau ont aujourd’hui moins de 30 ans, alors qu’ils représentent seulement 19% des créateurs d’entreprises à l’échelle nationale. Le réseau note également une présence plus soutenue de femmes avec 45% de créatrices d’entreprise engagées, contre 28% au niveau national. Par ailleurs, 20% des créateurs ont lancé leur entreprise dans un quartier politique de la ville ou en zone de revitalisation rurale, selon l’étude.

Les créations et reprises d’entreprises soutenues par France Active révèlent une dynamique de création d’emploi particulièrement élevée.

Des entreprises « engagées »

Parallèlement, « les entreprises sont de plus en plus nombreuses à exprimer un intérêt pour des sujets sociétaux, souligne Denis Dementhon. Nous les qualifions « d’entreprises engagées ». Aucun label ne permet aujourd’hui de distinguer ces sociétés mais nous avons établi une liste de critères tels que la finalité de l’entreprise, son organisation. Nous regardons également si la gouvernance est démocratique, quelle est la politique d’emploi ou encore si l’entreprise développe une dimension environnementale ».

« Les créations et reprises d’entreprises soutenues par France Active révèlent une dynamique de création d’emploi particulièrement élevée », note l’étude. Au lancement de leur activité, les sociétés soutenues par le réseau emploient 2,1 personnes en poste en moyenne (contre 1,9 au niveau national). « Ces entreprises emploient en moyenne 4,5 personnes trois ans après leur création, contre 2,9 au niveau national, soit une croissance de 114% contre 52% au national », selon l’étude. Par ailleurs, les entreprises ainsi aidées sont plus pérennes. « 79% des entreprises en création sont toujours en activité au bout de trois ans, soit huit points de plus que la moyenne nationale. Le taux de survie à quatre ans est de 74% (dix points de plus que la moyenne) ».

Un soutien dans la durée

Selon l’étude réalisée auprès de 708 entreprises membres du réseau, « cette augmentation favorise surtout la création d’emplois en CDI » (45% des effectifs sont employés en CDI en 2018, un nombre qui a triplé en 3 ans). Au total, en mai 2018, les entreprises soutenues par France Active en 2014 employaient 38 600 personnes, soit une création nette d’emploi estimée à 19 500 postes. Pourtant les entrepreneurs aidés par France Active sont ceux qui rencontreraient le plus de difficultés à obtenir des prêts bancaires classiques. « On s’intéresse aux chômeurs qui sont dans des situations difficiles, et vivent dans des lieux éloignés de zones d’activités dynamiques », explique Pierre-René Lemas, le président de France Active.

Le soutien du réseau tout au long du développement de ces entreprises explique aussi leur bonne santé. « Nous accompagnons les entrepreneurs dès le début pour les aider à affiner leur projet et à préparer leur plan de financement, à un moment où les banques ne les suivent pas. Un soutien qui permet aussi d’éviter certains sous-calibrage des besoins », explique le directeur général de France Active. « Les nouvelles générations ont besoin de sens. Dans l’ESS, on est à la fois dans l’économie et sur des objectifs d’intérêt général », conclut Pierre-René Lemas.

N.S.

Également à lire

Secteurs & Entreprises

17 octobre 2019

L’industrie, une attractivité à consolider

L’industrie, un secteur d’avenir ? Certes, elle peine à recruter et à se débarrasser de quelques vieux clichés. Pour autant, l’industrie connaît un regain de confiance dans l’opinion et un intérêt nouveau auprès des jeunes, voire un enthousiasme inédit.

en savoir plus

Dernières publications