Pôle emploi - Emploi Parlons Net
Algorithme compétences

Innovation & Société

Savoir cartographier ses compétences

La start-up Mindmatcher mettra en ligne sa plateforme en juin. Celle-ci sélectionnera les candidats uniquement sur leurs compétences. Focus sur ce nouveau dispositif qui a retenu l’attention de Pôle emploi.

Au printemps, en juin probablement, la plateforme de Mindmatcher sera en ligne. Cette plateforme est un moteur de matching sémantique et statistique pour les recruteurs. En d’autres termes, un outil qui va supprimer le travail fastidieux des entreprises qui épluchent, en fonction des compétences qu’elles recherchent, des tonnes de CV. Ou encore éviter à un demandeur d’emploi de faire le chemin inverse. Une plateforme d’intermédiation, en somme.

À la base, un outil qui cartographie les compétences de chacun : carto.net (d’un côté les demandeurs, de l’autre les offreurs, et le matching se fait avec des cartographies interactives), Mindmatcher a été l’une des 4 start-up sélectionnées par le ministère du Travail, avec Monkey Tie, We Tech Care et Bayes Impact, pour développer des solutions innovantes sur le recrutement. Elle s’est donc appuyée sur Pôle emploi et ses données. Elle a en particulier développé ses référentiels de compétences à partir des données de Pôle emploi, comme le code ROME, PE Connect (le projet de portabilité des données personnelles de Pôle emploi) ou celui de la Commission européenne Esco.

Un modèle basé sur la confiance des deux côtés

Le modèle est gratuit, et c’est de l’autoévaluation en ce qui concerne les candidats. La plateforme est basée sur la confiance d’un côté comme de l’autre. L’idée générale est que personne n’a intérêt à mentir sur ses propres compétences ou sur celles recherchées. Et d’ailleurs, chez Mindmatcher, on s’est aperçu que les gens n’avaient pas franchement tendance à se surévaluer, mais à l’inverse à ne pas s’estimer à leur juste valeur.  L’un des instruments de la plateforme concerne directement ces derniers, puisque Mindmatcher va mettre en place des chatbots qui vont tester les candidats sur la maîtrise qu’ils ont de leurs compétences. Son développement ? Mindmatcher va aller le chercher essentiellement du côté des entreprises de taille intermédiaire (ETI), voire des grands groupes ou des collectivités de tailles suffisantes pour s’abonner à la plateforme qui va, quant à elle, lui simplifier tout son travail de gestion du personnel.

Pour les individus, les prestations sont en revanche totalement gratuites. Les demandeurs d’emploi pourront se connecter directement via les emplois de Pôle emploi qui entreront automatiquement dans leurs profils. Les non-demandeurs d’emploi pourront, de leur côté, y trouver un instrument évaluant leurs compétences au plus juste et en avoir une représentation cartographiée.

 

Dans le même dossier