Pôle emploi - Emploi Parlons Net

Innovation & Société

Solidarité numérique : une mobilisation des acteurs de l’emploi et du numérique

Avec l’épidémie de COVID-19, et le confinement qui en découle, le numérique est devenu un instrument indispensable au quotidien pour travailler, communiquer, faire des démarches administratives, apprendre… Mais l’accès aux outils digitaux est source d’inégalités sociales. Pour y répondre, les acteurs du numérique, les entreprises, les organisations ou associations se mobilisent, soutenus par le Gouvernement. La Solidarité numérique se met en place.

17 % de la population française a des difficultés à utiliser Internet, parce qu’elle ne possède pas soit les connaissances nécessaires, soit les équipements adéquats*. En pleine crise du COVID-19, la fracture numérique se fait plus durement sentir, alors que le confinement oblige à digitaliser la plupart de nos actions quotidiennes, ne serait-ce que les courses ou communiquer avec les proches, sans parler de toutes les démarches administratives à réaliser, désormais, en ligne, comme l’attestation de déplacement. Au 27 mars, soit 10 jours après le début du confinement, la France enregistrait déjà 17 % d’augmentation de son trafic Internet**.

Conscients de cette grande difficulté, les acteurs du numérique se sont mobilisés à l’appel du Secrétariat d’État au numérique pour compenser cet « illectronisme » qui exclut une partie de la population. Il touche en grande partie des seniors (53 % des 75 ans ou plus n’ont pas accès à Internet), mais pas seulement : les personnes peu diplômées (34 % des sans diplômes ou titulaires d’un CEP), les ménages aux revenus modestes (16 %), les personnes seules et les couples sans enfant, les chômeurs et les inactifs sont également concernés.

Une partie de la population exclue

En 2019, près de 15 % de la population n’a pas utilisé Internet au cours de l’année mais c’est plus d’un usager sur trois qui manquent des compétences numériques de base pour rechercher des informations, utiliser un logiciel ou résoudre un problème, et 2% ne savent pas utiliser un ordinateur, même s’ils en sont équipés. Le 16 janvier 2019, le Défenseur des droits a alerté sur ces inégalités d’accès aux services publics avec un rapport, « Dématérialisation et inégalités d’accès aux services publics », dans lequel sont formulées plusieurs recommandations pour y remédier, dont l’accompagnement des personnes en difficulté***.

Le 9 mars dernier, Cédric O, secrétaire d’État chargé du numérique a lancé un appel auprès des entreprises numériques pour proposer gratuitement des solutions afin d’aider tous les Français à traverser l’épreuve du confinement, particuliers comme professionnels.

Une mobilisation sans précédent

Le 9 mars dernier, Cédric O, secrétaire d’État chargé du numérique a lancé un appel auprès des entreprises numériques pour proposer gratuitement des solutions afin d’aider tous les Français à traverser l’épreuve du confinement, particuliers comme professionnels. Plusieurs centaines lui ont ainsi été adressées offrant des solutions de télétravail, de télémédecine, ou d’e-commerce pour les commerçants et artisans, de formation ou de cybersécurité…

Emmaüs Connect, la Croix-Rouge française, la Fondation des Hôpitaux de Paris-Hôpitaux de France, le Ministère de l’Éducation nationale et de la Jeunesse se sont notamment mobilisés avec SFR pour faire un don de 75 000 recharges prépayées, 20 000 téléphones et smartphones à 75 000 personnes exclues du numérique.

Solidarité numérique, un outil pédagogique

Un centre d’aide et de ressources pour utiliser les outils numériques essentiels a été mis en place le 19 mars, avec les acteurs de la médiation numérique, la MedNum. Solidarité numérique se décline en un site pédagogique en ligne et une ligne téléphonique.
Ce sont au total 1 200 bénévoles qui se sont mobilisés pour répondre à cette urgence, dont 700 dédiés aux appels téléphoniques.

Sur solidarite-numerique.fr, plus de 230 ressources – tutoriels, liens vers des sites Internet utiles, vidéos… – proposent de l’initiation numérique gratuitement, notamment avec les Moocs d’OpenClassrooms, mais aussi des aides pour effectuer ses démarches administratives en ligne, pour sa famille ou pour son travail, accéder aux téléconsultations médicales, aider son enfant à suivre ses cours en ligne, ou encore trouver des Drive ou de la livraison à domicile près de chez soi…

Un engagement pour l’inclusion numérique

Ces ressources sont proposées par des médiateurs volontaires ou des organisations qui se sont engagées en faveur de l’inclusion numérique, comme Pôle emploi. On peut également en proposer de nouvelles, à condition qu’elles n’aient pas de visées promotionnelles et qu’elles aient pour seul objectif de répondre en urgence aux questions et aux besoins de la population.

Pôle emploi a ainsi mis en lien de nombreux contenus sur cette plateforme, qui vont d’une aide à l’actualisation en ligne à l’accès à des informations sur l’activité partielle, notamment, ou les dispositions exceptionnelles prises pour les demandeurs d’emploi. Toutes les questions, multiples, que peuvent se poser les Français, les entreprises et acteurs de l’emploi pour faire face à cette crise sanitaire sans précédent.

S.B.

* Étude de l’INSEE, « Une personne sur six n’utilise pas Internet, plus d’un usager sur trois manque de compétences », 30 octobre 2019
** Cisco pour BFM Business
*** Rapport du Défenseur des droits, DÉMATÉRIALISATION ET INÉGALITÉS D’ACCÈS AUX SERVICES PUBLICS, 14 janvier 2019

Également à lire

Innovation & Société

23 janvier 2020

Femmes et seniors dans les Quartiers Prioritaires de la Ville : des talents à pourvoir dans le numérique

Selon l’indice QPV et numérique, créé par Diversidays, Occurrence et Pôle emploi, les femmes des quartiers défavorisés sont 5 fois moins amenées que les hommes à rechercher un emploi dans les métiers du numérique. Le phénomène est similaire pour les plus de 50 ans. Pourtant, face à la pénurie de talents dans le numérique, les opportunités sont réelles. Rencontre avec Anthony Babkine, co-fondateur des Diversidays.

en savoir plus