Pôle emploi - Emploi Parlons Net

Marché du travail

« Tour de France des solutions » : le plein d’idées pour faire avancer l’emploi

Mobiliser tous les acteurs de l’emploi sur le terrain et en région pour faire émerger des initiatives qui fonctionnent, c’est l’idée de ce grand Tour de France des solutions qui a débuté en octobre dernier. Mené par les ministères du Travail, de l’Écologie ainsi que celui de l’Économie et des Finances, le programme a pour objectif d’identifier une vingtaine de projets qui pourraient être répliqués au national.

Fin octobre, Muriel Pénicaud, ministre du Travail, s’est déplacée à Douai, dans les Hauts-de-France. Au programme : une rencontre des acteurs locaux mobilisés pour l’emploi, accompagnée de Michel Lalande, préfet du Nord. Lors de cette table ronde, de nombreux sujets ont été évoqués, comme les initiatives du Conseil régional en matière d’emploi dans le numérique ou le plan de formation de Renault-Douai, l’emploi et la rénovation des cités minières, les besoins en recrutement et les freins à l’emploi… l’objectif de cette visite dans le Nord de la France était d’identifier des initiatives qui fonctionnent au niveau local pour pouvoir les répliquer au national. Inscrite dans le cadre du « Tour de France des solutions », elle sera suivie de beaucoup d’autres sur tout le territoire.

20 à 30 solutions très concrètes à identifier

Le programme a été lancé par le Premier ministre, Édouard Philippe, le 6 octobre 2019, dans ce plan plus vaste qu’est la « Mobilisation générale et territoriale pour l’emploi et les transitions » qui a suivi le Grand Débat national. Le Tour de France des solutions est porté par trois membres du gouvernement : Muriel Pénicaud, donc, mais aussi Emmanuelle Wargon, secrétaire d’État à l’Écologie, et Agnès Pannier-Runacher, secrétaire d’État à l’Économie et aux Finances.

L’enjeu est de faire ainsi remonter de 20 à 30 projets qui proposent des solutions très concrètes pour répondre aux blocages auxquels se heurtent les Français dans leur recherche d’emploi au quotidien dans des domaines variés : aide au retour à l’emploi, redynamisation de bassins culturels, adéquation entre offre et demande d’apprentissage…

Une mobilisation de tous les acteurs

Le Tour de France des solutions s’appuie sur la participation de toutes les parties prenantes et notamment des élus, des acteurs associatifs, des partenaires sociaux, des entreprises et des citoyens. La ministre et les secrétaires d’État partent ainsi à leur rencontre sur le terrain.

Les préfets de région sont chargés, de leur côté, de bâtir des plans d’action pour fixer le calendrier du tour de France dans les 18 prochains mois. Ils seront accompagnés par une équipe d’appui nationale pour identifier les actions qui pourront être répliquées. C’est elle aussi qui sera chargée de la formalisation des documents de synthèse.

Le 7 octobre, le Tour de France avait commencé dans l’Hérault, le 14, il avait lieu à Metz, le 25 en Haute-Vienne. Débats, tables rondes, visites… et il devrait se continuer dans les prochains mois pour s’étendre à tout le territoire.

S.B.

En savoir plus :

https://travail-emploi.gouv.fr/actualites/presse/invitations-presse/article/lancement-du-tour-de-france-des-solutions-dans-l-herault

http://www.nord.gouv.fr/Actualites/Actualites/Emploi-Muriel-Penicaud-dans-le-Nord-dans-le-cadre-du-Tour-de-France-des-solutions

https://www.gouvernement.fr/partage/11170-le-tour-de-france-des-solutions

Également à lire

Marché du travail

05 décembre 2019

Etude APEC : L'économie sociale et solidaire suscite un intérêt croissant chez les cadres

Acteur économique de premier plan, l’Économie sociale et solidaire représente 10% du PIB et près de 12,7% du total des emplois privés en France. L'Observatoire de l'emploi cadre de l'APEC a radiographié dans une étude le marché de l'emploi cadre dans le secteur, en partenariat avec le Conseil national des chambres régionales de l'économie sociale et solidaire (CNCRESS).

en savoir plus