Revue de presse du recrutement numérique N°28

Toute l’équipe d’Emploi parlons Net vous souhaite une belle année 2018. Et pour bien commencer l’année, dans la revue du recrutement numérique, nous observons le développement du recrutement par compétences et des bootcamps, et nous voyons comment des plateformes aident à pallier les inégalités liées à la mobilité.

Onvabosser…. Mais uniquement sur les compétences

Onvabosser.fr n’existe que depuis quelques semaines, mais son concept est assez innovant. Julien Nowaczyk et Olivier Durand ont créé leur start-up en 2016, levé 5 millions d’euros, puis mis leur produit sur le marché fin 2017 : plus de CV, plus de lettres de motivation, mais un entretien qui est en fait un test des compétences du demandeur. Si la start-up est convaincue, elle embauche le demandeur en intérim et l’envoie ensuite dans l’entreprise qui va le tester, en attendant l’éventuelle embauche. Clairement, c’est la start-up qui prend le risque à la place du chef d’entreprise.

Seconde innovation : l’appariement entre le besoin et l’offre de compétences se fait via une appli Internet, de façon anonyme et à partir des compétences des candidats, de leur motivation et de leur envie de s’intégrer dans l’équipe. « C’est aussi un outil puissant pour lutter contre les discriminations, s’enthousiasme Julien Nowaczyk dans L’Usine Digitale (2). On embauche sans savoir si c’est un senior ou une femme ou une personne en situation de handicap, pour citer trois populations trop souvent discriminées. » Troisième innovation : le modèle économique. Le demandeur d’emploi ne paie rien et l’entreprise ne paie qu’à partir du moment où elle commence le test pour vérifier l'adéquation des compétences.

Des plateformes pour la mobilité des demandeurs en parcours d’insertion

La mobilité doit permettre l’accès à l’emploi. Et Wimoov s’est construit sur l’idée de développer des plateformes de mobilité, au plus près des besoins des personnes en situation de fragilité, à l’échelle des territoires urbains, périurbains et ruraux. Alors que 7 millions d’actifs sont en situation de précarité liée à la mobilité, Wimoov permet aux demandeurs d’élargir le périmètre de recherche d’emploi ou de formation et s’adresse à ceux qui sont en parcours d’insertion. Aussi bien sur l’accès au permis de conduire que sur les solutions de covoiturage, le site de Wimoov fonctionne à 80% sur fonds publics, a implanté 25 plateformes en France et aide plus de 1000 personnes par an.

Le meilleur bootcamp du monde est à Paris

Bootcamp, cela veut dire « camp d’entraînement » et le terme a été repris par les start-up de la formation et de l’apprentissage qui, de façon très intensive, forment les gens en les immergeant pendant deux à trois mois dans une discipline donnée, avec de la théorie et surtout de la pratique. Le Wagon est un bootcamp d’encodage qui a explosé en très peu de temps en formant 2200 élèves  sortis en moyenne avec des premiers salaires annuels de 35 000 € ou ayant lancé des start-up. Né à Paris, Le Wagon est présent dans 16 pays et 27 villes. Les trois jeunes fondateurs expliquent leur méthode dans Kissmyfroggs (1).