Dossier - Automatisation et Emploi

Dossier

L'impact de l'automatisation de l'économie sur l'emploi

L’automatisation de l’économie détruira-t-elle vraiment autant d’emplois que certaines études l’indiquent ? En créera-t-elle au contraire suffisamment pour compenser, voir dépasser, les disparitions ? Quelles stratégies d’adaptation se mettent déjà en place aujourd’hui, et dans quels secteurs ? Emploi Parlons Net fait le point sur la question et vous donne à tous toutes les clés pour vous faire votre propre opinion...

Mis à jour le 30 novembre 2017 • Publié le 30 novembre 2017

Compétences

Banques : une relation-client réinventée

Dans le secteur bancaire, en dématérialisant l’essentiel de la relation client, l’intégration de l’IA devrait avoir un impact significatif sur le métier de conseiller commercial et favoriser les qualités relationnelles.

Mis à jour le 08 mars 2022 • Publié le 10 juillet 2018

Digital

Transports : la révolution du véhicule autonome

Entre diffusion progressive et rupture, l’intelligence artificielle devrait s’imposer d’ici une dizaine d’années dans de nombreux secteurs d’activité et transformer les organisations du travail.

Mis à jour le 08 mars 2022 • Publié le 09 juillet 2018

Emploi

Automatisation : Comment gérer la transition ?

Dans une étude, le cabinet McKinsey analyse l’impact de l’automatisation sur l’emploi dans les pays développés et formule quelques recommandations pour passer ce cap.

Mis à jour le 08 mars 2022 • Publié le 25 janvier 2018

Diplômes

9 - L’adaptation progressive des formations

Les exemples d’adaptation d’entreprises à la nouvelle donne digitale sont nombreux. Cela va des entreprises du commerce qui, comme Walmart, forment leurs salariés à la réalité virtuelle, à celles du transport comme la SNCF, de la banque assurances comme AXA, du recrutement comme Adecco, de l’industrie comme Renault, qui ont lancé des plans de transformation numérique et de formation à la robotisation. Cependant les cursus de formation initiaux restent encore timides, même si certains, tels ceux de la Grande École du Numérique commencent à décoller. Détails…

Mis à jour le 13 mars 2018 • Publié le 21 juin 2017

Compétences

8 - Chronique d’une transformation annoncée des métiers

Toutes les professions sont ou seront touchées à un degré ou à un autre par la robotisation et l’intelligence artificielle. Pour certaines le choc sera frontal ; pour d’autres, les plus nombreuses, ce sera une évolution des compétences et des métiers. Exemples et tendances récentes. 

Mis à jour le 23 mars 2018 • Publié le 19 juin 2017

Emploi

7 - L’intelligence artificielle, malveillante, vraiment ?

Et si l’intelligence artificielle (IA) n’était pas aussi néfaste que certains le prédisent ? Pourtant, c’est l’hypothèse économique et technique de plus en plus audible dans le débat…

Mis à jour le 13 mars 2018 • Publié le 16 juin 2017

Emploi

6 - Intelligence Artificielle, tsunami annoncé….

La révolution technologique entrainée par l’Intelligence Artificielle sera bien plus importante que celle du digital. Mais il est totalement impossible de prévoir ses conséquences sur le travail tant elle se développe de manière aussi exponentielle qu’inattendue.

Mis à jour le 13 mars 2018 • Publié le 14 juin 2017

5 - Non, le robot ne tue pas l’emploi… du moins pas en Asie

La Chine et l’Inde sont entrées dans une robotisation forcenée, aussi bien dans l’industrie que les services. Leur marché interne colossal et les faibles coûts de main-d’œuvre leur permettent de devenir les leaders de la nouvelle révolution industrielle.

Mis à jour le 13 mars 2018 • Publié le 14 juin 2017

4 - La banque en renaissance perpétuelle face aux nouvelles technologies

Toujours annoncée comme terrassée par les innovations technologiques, la banque, menacée dans son cœur de métier et ses compétences par les GAFA et la blockchain, peut ne pas perdre la guerre technologique. Ses investissements dans les nouvelles technologies et ses critères de recrutement des jeunes conditionnent son avenir d’ici 2025.

Mis à jour le 13 mars 2018 • Publié le 09 juin 2017

Métiers

3 - 2016, La grande prudence des analystes français

Et si on ne savait rien ? Les économistes français, ni techno-pessimistes, ni techno-béats, estiment majoritairement qu’un « emploi automatisable » n’est pas forcément un emploi détruit. L’adaptabilité des hommes et des organisations est en effet très forte.

Mis à jour le 13 mars 2018 • Publié le 06 juin 2017